Loading...

Mon parquet présente des joints ouverts ou un effet de tuilage. Que s’est-il passé?

Quel est le climat ambiant recommandé pour les parquets?

La matière première naturelle qu’est le bois respire. Ce qui signifie que le bois, en fonction de l’atmosphère ambiante, prend de l’humidité dans l’air ou bien restitue celle-ci et adapte ainsi sa propre humidité à celle de l’air ambiant (équilibrage à l’humidité). De ceci résulte une dilatation et un retrait du plancher qui peut, par la suite, provoquer des joints ouverts ou des tuilages. On dit aussi que le bois «travaille». Il ne faudrait en principe pas y voir un phénomène négatif, mais bien une propriété naturelle d’un matériau naturel ! Pour réduire autant que possible les inévitables modifications dimensionnelles, nous recommandons de conserver toute l’année, dans l’idéal, un climat ambiant de 20°C et de 40 à 60% d’humidité relative de l’air. L’humidité du bois de notre parquet au moment de la livraison est prévue pour une humidité de l’air d’environ 40%. De plus, le choix d’essences présentant une faible propension à la dilatation et au retrait et une faible vitesse d’équilibre du taux d’humidité (par exemple le chêne) représente un avantage. Le bon climat ambiant est important surtout pendant la période de chauffage, car le dessèchement du parquet provoque la formation de joints visibles. Ici, un humidificateur d’air mis en marche au début de la période de chauffage peut rendre de précieux services. Nous recommandons pour cette raison d’éviter en hiver les longues aérations car celles-ci amènent une diminution supplémentaire de l’humidité de l’air. Créer pendant les périodes de chauffage un maximum de sources d’humidité dans la pièce, comme par exemple des plantes d’appartement, des saturateurs ou des humidificateurs d’air. Pour le contrôle de l’humidité relative de l’air, nous conseillons l’installation d’un hygromètre.