Liste de choix 
Show Navigation

FAQ

 

Climat dans les pièces et dans l’immeuble

A quoi doit-on prêter attention pour les parquets installés dans des maisons basse consommation et des maisons passives ou de manière générale dans des constructions où la ventilation des locaux d’habitation est contrôlée?

L’étanchéité des murs du bâtiment ainsi que des taux de ventilation souvent trop élevés peuvent, pendant la saison chaude, provoquer une grande sécheresse de l’atmosphère ambiante. Il faudrait ici se conformer tout particulièrement à nos recommandations relatives à la climatisation et à un réglage optimal de l’aération contrôlée des locaux d’habitation en ce qui concerne les taux de ventilation.

Un climat ambiant constant de 20°C et de 30 à 65% d’humidité relative de l’air est également recommandé expressément.

Tenez aussi compte du fait que vous pouvez ainsi économiser une précieuse énergie de chauffage car, avec un taux d’humidité de l’air plus important, même une température ambiante plus basse semble agréable.

Pendant les périodes de chauffage, il importe de créer le plus de sources d’humidité possible dans la pièce (par exemple mise en service d’un humidificateur d’air au début des périodes de chauffage, plantes d’appartement, etc.). Il est ainsi possible d’éviter un trop grand dessèchement du parquet.

Pour le contrôle de l’humidité relative de l’air, nous conseillons l’installation d’un hygromètre.


La pose d’un parquet dans des pièces humides est-elle possible?

Il faut, de manière générale, tenir compte du fait qu’un parquet dans une pièce humide (par exemple salle de bains) représente un surcroît de travail et d’entretien. Il faut être plus attentif aux projections d’eau, à l’humidité de l’air, aux dilatations et aux tuilages.

Pour minimiser autant que possible les inévitables variations dimensionnelles, nous conseillons de conserver toute l’année durant un climat ambiant de 20°C et de 60% d’humidité relative de l’air. De plus, le choix d’essences présentant une faible propension au gonflement et au retrait et une faible vitesse d’équilibre du taux d’humidité (par exemple le chêne) représente un avantage.

Nous conseillons idéalement des produits à constitution  multicouche (2 ou 3 couches). Comme traitement de surface, la finition huile naturelle Pro Vital finish présente des avantages. Il est de plus recommandable de poser devant la baignoire ou le bac de douche une ou deux rangées de carreaux / dalles de pierre pour les projections d’eau. La pose d’un parquet dans les douches n’est pas autorisée.

Après chaque utilisation de la pièce humide, il convient d’essuyer les éventuelles projections et flaques d’eau pour éviter les effets de la stagnation de celle-ci (risque de formation de taches et de tuilages). La salle de bains doit être ventilée régulièrement. Après chaque bain ou chaque douche, il est nécessaire d’aérer abondamment pour réguler le climat ambiant.

L’entretien doit être effectué en fonction des besoins et de la fréquence d’utilisation. Il s’agit ici du renouvellement de la couche de protection qui devrait intervenir lorsque l’eau ne perle plus de manière rapide mais commence à pénétrer dans la surface.

Grâce à un entretien régulier et aux précautions prises, il est possible d’éviter les taches d’eau et les modifications dimensionnelles dues aux variations de l’humidité du bois.


Mon parquet présente des joints ouverts ou un effet de tuilage. Que s’est-il passé?

Quel est le climat ambiant recommandé pour les parquets?

La matière première naturelle qu’est le bois respire. Ce qui signifie que le bois, en fonction de l’atmosphère ambiante, prend de l’humidité dans l’air ou bien restitue celle-ci et adapte ainsi sa propre humidité à celle de l’air ambiant (équilibrage à l’humidité). De ceci résulte une dilatation et un retrait du plancher qui peut, par la suite, provoquer des joints ouverts ou des tuilages. On dit aussi que le bois «travaille». Il ne faudrait en principe pas y voir un phénomène négatif, mais bien une propriété naturelle d’un matériau naturel ! Pour réduire autant que possible les inévitables modifications dimensionnelles, nous recommandons de conserver toute l’année, dans l’idéal, un climat ambiant de 20°C et de 30 à 65% d’humidité relative de l’air. L’humidité du bois de notre parquet au moment de la livraison est prévue pour une humidité de l’air d’environ 50%. De plus, le choix d’essences présentant une faible propension à la dilatation et au retrait et une faible vitesse d’équilibre du taux d’humidité (par exemple le chêne) représente un avantage. Le bon climat ambiant est important surtout pendant la période de chauffage, car le dessèchement du parquet provoque la formation de joints visibles. Ici, un humidificateur d’air mis en marche au début de la période de chauffage peut rendre de précieux services. Nous recommandons pour cette raison d’éviter en hiver les longues aérations car celles-ci amènent une diminution supplémentaire de l’humidité de l’air. Créer pendant les périodes de chauffage un maximum de sources d’humidité dans la pièce, comme par exemple des plantes d’appartement, des saturateurs ou des humidificateurs d’air. Pour le contrôle de l’humidité relative de l’air, nous conseillons l’installation d’un hygromètre.


Couleurs

La couleur de mon parquet peut-elle changer?

Après la pose de celui-ci, l’exposition aux rayons du soleil amène des modifications typiques de la couleur du bois, en fonction de l’intensité de la lumière et de diverses substances contenues dans le bois. Différentes essences réagissent diversement en ce qui concerne le degré, la rapidité et la nature de la modification (jaunissement, couleur plus foncée ou plus claire).


Qu’est-ce qu’un parquet en chêne fumé à cœur?

Le «fumage» sert à foncer la teinte du bois du parquet (essentiellement le chêne), tout en conservant les variations chromatiques naturelles ainsi que la veinure du bois. Il s’agit d’une réaction des substances propres du bois imitant un processus naturel. Celui-ci intervient par exemple dans le cas de chênes des marais gisant longtemps, privés d’air, dans des marécages. Une réaction chimique provoque une coloration uniforme, sombre et intense du bois.

Ce procédé permet une coloration du bois sur toute son épaisseur, c’est pourquoi l’on parle de fumage à cœur. L’un des avantages du fumage à cœur est que, lors d’une rénovation du parquet, le caractère de la couleur reste intact, même après plusieurs ponçages.

En raison de la teneur variable en acide tannique dans le bois de chêne, on obtient lors du fumage une diversité naturelle de couleur et de structure du parquet. Comme pour toutes les essences, le chêne fumé à cœur connaît également une modification ultérieure de la couleur du bois. Le fumage à cœur freine sans doute le processus de telles modifications chromatiques, mais selon la durée et l’intensité de l’exposition aux rayons du soleil on assiste également ici à un jaunissement et à un éclaircissement de la teinte.


La couleur du bois peut-elle varier?

Les variations de teinte sont également une caractéristique typique de la matière première naturelle qu’est le bois: les teintes peuvent varier d’un arbre à l’autre et selon leur région d’origine. C’est pourquoi des différences de teinte peuvent se présenter aussi bien entre plusieurs lots de production qu’à l’intérieur d’un même lot. Ceci vaut spécialement pour des finitions couleur, car l’addition de pigments colorés peut amener des différences de teinte en raison de la structure du bois.


Plancher chauffant

Peut-on poser un parquet sur un plancher chauffant?

Le parquet sur plancher chauffant à eau chaude a fait ses preuves depuis des décennies à la plus grande satisfaction des clients. L’entreprise de pose spécialisée joue ici un rôle important et garantit un conseil avisé ainsi qu’une mise en œuvre selon les règles. La condition préliminaire est, dans chaque cas, l’exécution professionnelle de la structure chauffante et la réalisation d’une chape conforme aux normes.


Quels sont les produits recommandés pour un parquet posé sur un plancher chauffant?

En principe, tous les types de parquets de l’entreprise Weitzer Parkett conviennent à une pose sur un plancher chauffant. Le facteur déterminant pour la qualification n’est pas la structure de nos parquets multicouches, mais avant tout l’essence de bois (voir point 6). Votre partenaire Weitzer Parkett se fera un plaisir de vous conseiller dans ce cas.


Quels sont les essences de bois recommandées pour un parquet posé sur plancher chauffant?

Le choix d’une essence de bois ayant un comportement favorable de gonflement et de retrait, comme par exemple le chêne, le poirier, le noyer, le merisier, présente des avantages. Des essences comme le hêtre, l’érable sycomore ou l’érable du Canada ne sont pas recommandées sans restriction.


Quels sont les choix d’aspects recommandés pour un parquet posé sur plancher chauffant?

Les choix d’aspects simples avec une proportion dominante de cernes annuels visibles (par ex. exquisit) réduisent également les variations de dilatation et de retrait et sont de ce fait recommandés pour la pose sur plancher chauffant.


La pose flottante est-elle recommandée pour un parquet sur plancher chauffant?

La pose flottante ne convient pas sans restriction à un parquet sur plancher chauffant, car cette technique de pose a pour conséquence une augmentation de la résistance au passage de la chaleur. Les raisons en sont la résistance de la sous-couche résiliente et une fine couche d’air quasiment inévitable, due aux tolérances de planéité du support comme du parquet (et aussi : rugosités de la chape, déformations causées par des meubles lourds, etc.). Weitzer Parkett recommande le collage à plein effectué par une entreprise spécialisée.


A quoi doit-on faire particulièrement attention pour un parquet posé sur un plancher chauffant?

Le maintien du bon taux d’humidité du bois est déterminant pour réduire au maximum les variations générales de dimensions et l’ouverture des joints entre lames (surtout pendant la période de chauffage). Weitzer Parkett recommande un climat ambiant de 30°C et de 65% d’humidité relative de l’air. La température de surface du parquet ne doit pas dépasser 29 °C.

Eviter également d’aérer longuement en hiver car cela entraîne une diminution de l’humidité de l’air. Pendant les périodes de chauffage, il importe de créer le plus de sources d’humidité possible dans la pièce (par exemple mise en service d’un humidificateur d’air au début des périodes de chauffage, plantes d’appartement, etc.). Il faut éviter un séchage excessif du parquet. En cas d'utilisation de tapis pendant la période de chauffage, il faut compter localement sur l’augmentation du jeu entre lames (accumulation de chaleur). Pendant les mois d’été, il se peut que des sources d’humidité soient aussi nécessaires. Pour le contrôle de l’humidité relative de l’air, nous conseillons l’installation d’un hygromètre.


Est-il possible de poser un parquet sur un plancher chauffant électrique ou sur des chapes chauffantes minces?

En principe, tous nos produits sont soumis aux mêmes prescriptions et autorisations, comme ceux applicable aux planchers chauffants à eau chaude basse température. Pour un plancher chauffant électrique, il convient d’être encore plus attentif à la température de surface (au maximum 29°C). Une montée en température trop rapide ou bien également des dysfonctionnements peuvent provoquer une augmentation excessive de la température de surface du parquet et par conséquence des désordres possible en surface de parquet. Ceci vaut dans la plupart des cas aussi pour des chapes chauffantes minces.

De manière générale, un climat ambiant de 30°C et 65 % d’humidité relative de l’air est également recommandé ici.

Lors d’une éventuelle dépose du parquet, il convient d’être spécialement prudent avec ce type de chauffage au sol.

Pour une exécution technique adaptée, veuillez-vous adresser à une entreprise spécialisée de planchers chauffants.